Touche à tout par principe, Niels Sörensen a pratiqué, dans le désordre le plus systématique, la musique classique (diplôme de clarinette au Conservatoire, orchestre symphonique et musique de chambre), ... la fanfare militaire et parfois même le répertoire folklorique.

 

Pourtant sa passion reste le jazz, du Big Band au quartet à la Django, en passant par plusieurs formations vouées les unes à Goodman, Basie ou Ellington, les autres à Parker ou Coltrane. Il s'est risqué sur la plupart des terrains jazzistiques.

 

Il se livre depuis bientôt 30 ans à des arrangements et compositions éclectiques, sinon hérétiques, d'abord pour le Saxtet (chinois selon le calambour d'origine) et, depuis pratiquement 10 ans avec grand succès, pour les Amis du Jazz de Cortaillod. Une manière, à son avis judicieuse, de s'évader des dossiers judiciaires, le soir et le week-end.

 

Pianiste autodidacte, Daddy joue du jazz depuis ses jeunes années. Fondateur des "Perdido Créole Stompers", il a pratiqué le trombone, son premier instrument. Depuis 1982, il occupe le poste de pianiste aux Amis du Jazz de Cortaillod. Dès 1993, il reprend avec son ami, Jacques Blandenier à la baguette, la direction administrative de l'orchestre.

 

Après une intense carrière professionnelle, il passe une heureuse retraite, libre qu'il est de partager son temps entre sa famille et les amis, bien souvent musiciens de jazz. Cela lui permet de grouper deux de ses passions, la musique et les amis.

 

Il est aujourd'hui le gardien du temple des Amis du Jazz et sa devise de toujours est : "Cortaillod c'est d'où qu'on vient, le jazz c'est ça qu'on fait et les amis c'est sacré".

 

F - D